Le Mois de l'Economie Sociale et Solidaire

Accueil | Aller au contenu | Aller à la recherche

Jeudi 22 novembre 2012

Les besoins des CE en matière de vacances : quelles synergies pour le Poitou-Charentes ?

Journée d’échange et de réflexion organisée par la Région Poitou-Charentes, Ekitour et l’Agence Nationale des Chèques Vacances
 
La journée s’est déroulée à l’aquarium de la Rochelle. Une magnifique salle de conférence accueillait les participants qui pouvaient observer poissons, tortues et murènes lors des interventions des orateurs ! Trois parties ont rythmé la journée.

I/ Les pratiques et attentes des CE en matière de vacances et de tourisme, animée par
Emmanuelle LEMOTHEUX, Directrice adjointe du CREDES et Annie FERRAZZA responsable des activités sociales et culturelles du CREDES : Présentation des activités des CE.

II/ Tourisme social et CE, animé par Jean Claude NERISSON vice-président national de l’UNAT. Il a retracé lors de son intervention l’historique du tourisme accompagné par diverses politiques sociales, la création de l’UNAT ainsi que le développement des CE et leur rôle dans l’accès aux vacances pour des salariés.

III/ Et pour clôturer la matinée, « Droit au repos et aux loisirs au Droit aux vacances”, une intervention de Gilles Caire, économiste et Maitre de Conférence à l’Université de Poitiers. Le chercheur a expliqué combien les inégalités d’accès aux vacances sont prégnantes en France, d’où l’importance des CE pour permettre à ces personnes de partir en séjour.

Le colloque s’est poursuivi par un repas gastronomique avec vue sur le vieux port.

La journée a repris son rythme effréné avec une table ronde animée par sept intervenants oeuvrant dans le domaine du tourisme solidaire.
La séance s’est achevée par des promesses de partenariat entre CE et agences de tourismes solidaires ainsi qu’un projet de mise en place d’une plate-forme qui faciliterait les partenariats.

Educ'tour 2012

Encore la finance solidaire s'est faite parler d'elle. Ainsi, pour clore la semaine de la finance solidaire, le Collectif Finansol a donné rendez-vous à un public varié devant le restaurant universitaire Rabelais ce jeudi 22 novembre à 9h30, pour une longue  journée de visites de structures de l'Economie Sociale et Solidaire impliquées au sein de la finance solidaire en région Poitou-Charentes.

Il est 9h40, c'est le départ pour Bonnes où la journée a commencé par la visite d'une ferme bio avec un représentant de Terre de Liens.Cette association créée au niveau national en 2003, est présente en Poitou-Charentes depuis 2007.
Elle a pour objectif essentiellement, d'acheter des terres de manière collective et solidaire pour les mettre à la disposition des paysans particulièrement en bio, souvent non issus du monde agricole et ayant peu de moyens, qui souhaitent s'installer. 
Cette question du foncier est au cœur de la problématique d'installation mais elle doit être aussi au cœur de la relation entre les consommateurs et les paysans. L'idée de l'action de Terre de Liens, c'est de recréer du lien entre les producteurs et les consommateurs et de participer aussi au développement d'une agriculture respectueuse de l'environnement.
Pour remplir son objectif, l'association a créé notamment deux outils financiers (nationaux) qui sont des outils de la finance solidaire:
le Fonds de dotation, reconnu d'intérêt général,  est habilité à recevoir des dons, legs et donations de fermes. Il préfigure une future fondation avec reconnaissance d'utilité publique, qui garantira l'usage responsable des terres à très long terme.
la Foncière, outil d'épargne solidaire et d'investissement ouvert aux citoyens: le capital accumulé permet d'acheter des fermes pour y implanter des activités agri-rurales diversifiées.  

L'idée à travers ces outils, c'est de:
- favoriser l'installation
- maintenir la vocation des terres agricoles 
- favoriser le développement de l'agricuture bio
- favoriser la relation entre le monde agricole et les citoyens.

Lire la suite...

Mercredi 21 novembre 2012

Soirée catch d’impro

Dans le cadre de la Semaine de la Solidarité Internationale ayant pour thème « L’Eau, un Droit Essentiel » l’association « Ludi » de Poitiers a organisé un catch d’improvisation théâtral opposant en une première manche les « Touch my tralal’Ice » vs « H2O », en une seconde manche la « Brigade de l’Eau Chaude » (BEC) vs les « Héritiers de Concorday » et en une dernière manche les vainqueurs des manches précédentes « Touch my tralal’Ice » vs « BEC ». 

Après un combat acharné d’improvisations humoristiques  sur le thème de l’eau, l’applaudimètre a finalement tranché pour déclarer vainqueur l’équipe de la BEC dans une ambiance de folie et un suspense maintenu par les deux commentateurs infatigables! 

Face à la complexité de l’improvisation, les artistes se sont parfois éloignés du thème de l’eau, sans pour autant laisser de côté leur talent comique et leur capacité de réactivité sur des thèmes et des catégories parfois abracadabrantesques.

La soirée a été rythmée par la formidable prestation du groupe de musique «  The Wamps » dont la voix de la chanteuse a fait vibrer le public pendant les interludes.

Mardi 20 novembre 2012

"Eau, une histoire de bassines"

Conférence-débat au Plan B, à 20h30, organisée par l'Acève, UFC, Vienne Nature et Vivre en Clain.

A travers la problématique de l'eau, les intervenants des associations citées, ont débattu sur le projet de construction des bassines.
Le concept de « bassines » consiste à stocker l'eau de pluie durant l'hiver, pour permettre l'irrigation de la culture de maïs pendant la période estivale.
Cette initiative est financée à hauteur de 80% d'aides publiques (impôts locaux et fonds européens), sachant qu'une bassine n'est profitable qu'à quatre ou cinq agriculteurs.

Cette soirée débat s'est tenue dans une ambiance conviviale entre personnes expertes dans le domaine agricole, dont Monsieur Michel Girard, secrétaire de KuriOz et ancien Directeur du centre de gestion des agriculteurs en Vienne.
Lors de cette soirée, différents intervenants ont pu exprimé leurs opinions sur ce projet : pour et contre. Ce qui a permis un débat en toute objectivité. Néanmoins, les propos étaient basés sur des données scientifiques, ne permettant pas la compréhension totale du grand public.

eau-histoire-de-bassines.png

Dimanche 18 novembre 2012

« Même la pluie »

A l’occasion de la semaine de la Solidarité Internationale sur le thème « L’eau, un droit essentiel », l’association France Amérique Latine a présenté le film d’Iciar Bollain « Même la pluie » au TAP de Poitiers.

Ce film se déroule en Bolivie dans un contexte de privatisation de l’eau ; et parallèlement, on assiste à une mise en abime réalisé par le groupe espagnol qui vient réaliser un film sur la colonisation en Amérique Latine.

Le problème d’accès à l’eau menace le bon déroulement de tournage du film mais peu à peu les réalisateurs prennent conscience des enjeux du problème pour la population locale.

A notre avis, ce film est excellent. Il présente le sujet complexe et d’une grand importance au travers d’une histoire touchante à laquelle on peut s’identifier.
A conseiller à tout public, des cinéphiles, aux familles et aux projections scolaires.

Samedi 17 novembre 2012

L'eau, un droit fondamental

Un enfant meurt toutes les trois secondes à cause du manque d’eau ou d’une eau  de mauvaise qualité. La moitié de l’humanité n’a pas d’accès quotidien à une eau courante vraiment potable.

Depuis le samedi 17 novembre une exposition à l’Espace Mendes France a ouvert ses portes, dans le cadre de la semaine de la solidarité internationale. Une dizaine de panneaux expliquent les enjeux actuels de l’accès à l’eau, les conflits d’usage, la gestion citoyenne et communautaire ainsi que les pistes  pour agir. Les photos qui illustrent les panneaux ont été prises lors d’action internationale des membres de l’association France Amérique Latine.

Selon Marie-Thérèse Amand (au centre de la photo), présidente de l’association, l’exposition a pour objectif de sensibiliser un large public aux défis actuels relatifs à l’eau. Sur le même thème, l’association interviennent dans les lycées du département.

France Amérique latine agit en tant que soutien d’associations sud-américaines (pétition en respect des droits de l’homme, mise en lien de jeunes, appui logistique, collecte de fond).

Notre avis :
Petite exposition pédagogique en centre-ville à aller regarder puisque l’eau est une problématique qui nous touche tous.

vernissage_171112.jpg
Membres bénévoles de France Amérique Latine

Jeudi 15 novembre 2012

La finance solidaire en quelques verres

Après l'atelier-débat sur « le microcrédit personnel et étudiant » du 9 novembre dernier, ouvrant la semaine de la finance solidaire, celle-ci suit son cours avec les différentes manifestations proposées.
Dans le même cadre, plusieurs personnes, sur invitation du collectif finansol et du CJDES (Centre des Jeunes, des Dirigeants,  des acteurs de l'Economie Sociale), ont participé ce jeudi 15 novembre à partir de 19h , à la soirée apéro débat autour du thème «  la finance solidaire en quelques verres ».
Cette manifestation a eu lieu à Poitiers, plus précisément au Bar le Plan B.

Étaient présents aussi à cette soirée des membres de la CRES, ainsi que des représentants du club Cigales, de l'ADIE, du Crédit Coopératif, d'IPCA et de Finansol. Dans une salle comble, le public a pu assister aux présentations de ces différents organismes.

Intervenant en premier, un membre du club Cigales a présenté en quelques mots le but de cette coopérative. Cette structure est bien représentative du fonctionnement de la finance solidaire. Ainsi, elle a pour but de collecter de l'argent et de l'épargner afin d'aider les porteurs de projets à s'installer mais aussi de leur apporter un soutien psychologique. A cela s'ajoute le volet accompagnement de projet. 

Il a également été proposé au public d'assister à l'intervention d'un porteur de projet dans le domaine des énergies renouvelables financé par l'ADIE, ce qui a permis d'évaluer plus concrètement le fonctionnement  de cette finance.

Lire la suite...

Vendredi 9 novembre 2012

Le micro-crédit personnel et les étudiants, quelles relations?

Cet atelier-débat introduit la Semaine de la Finance Solidaire qui a lieu du 9 au 16 novembre 2012.
L'organisateur est le collectif Finansol. Il regroupe diverses associations œuvrant dans la finance solidaire.
Cet atelier-débat vise à présenter le micro-crédit personnel et son accès aux étudiants.

microcredit_091112.png
Ce crédit est un prêt d'argent ponctuel. Il n'a pas pour finalité de financer les études. Ceci afin de ne pas tomber dans les problématiques issues des emprunts étudiants aux Etats-Unis.
Ce prêt vient en complément du prêt étudiant. La grande différence est que le micro crédit  personnel bénéficie d'un accompagnement. Son remboursement n'est pas différé (contrairement au prêt étudiant). L'emprunteur doit donc être solvable. C'est l'une des grandes limites de ce prêt car l'étudiant est par définition une catégorie sans revenue fixe.
La Région garantit les risques du prêt à hauteur de 50%. Le plafond du micro-crédit personnel  s'élève à 4000 euros, il est remboursable entre 3 et 36 mois.

Lire la suite...

- page 2 de 8 -